Veille et recherche sur les pratiques

Une partie des activités de la Chaire est dédiée à la recherche et la veille sur les pratiques émergentes et la transformation des mode d’aménagement dans le contexte de la métropolisation

frise rouge frise rouge frise grise









Les mutations du Grand Paris sont associées à des évolutions intenses et rapides des pratiques d’aménagement et au besoin de renouvellement des outils des acteurs de l’aménagement opérationnel. En témoignent par exemple les appels à projets urbains innovants (Inventons la Métropole du Grand Paris, Réinventer Paris, etc.) qui suscitent des modes de coopération inédits entre les acteurs, de nouvelles manières de valoriser les sites et de programmer des lieux de vie en tenant compte des usages.

La chaire « Aménager le Grand Paris » vise à analyser et à accompagner toutes ces évolutions. Elle a pour objectif d’examiner les processus d’aménagement dans le Grand Paris en tenant compte des pratiques, des outils et des positionnements des opérateurs impliqués dans la production urbaine. En croisant la recherche universitaire et l’expertise et le savoir-faire des opérateurs, la Chaire développe ainsi des réflexions sur les métiers et les compétences de l’aménagement ; les effets des appels à projets urbains innovants ; les conditions de réalisation d’opérations d’aménagement de grande dimension ; les aménagements liés aux évènements internationaux ; l’économie de l’aménagement ; la production du logement dans différentes situations urbaines…

Les sujets observés dans le cadre de la Chaire concernent par exemple les nouveaux groupements d’opérateurs et d’intervenants (aménageurs – promoteurs – bailleurs – concepteurs), les montages juridiques et financiers spécifiques (macro lots, PUP…), les offres intégrées conception-réalisation-gestion, les vecteurs de portage foncier, l’approche en coût global de l’aménagement, et l’intégration des groupements d’habitat participatifs, de services de transport et d’infrastructures de mobilité.

Cet axe s’appuie sur l’observation, l’identification, la documentation, l’analyse et la mise en perspective des pratiques et des systèmes d’acteurs de l’aménagement. Il est nourri par différents types de travaux, tel que des mémoires d’étudiants, des thèses et des post doctorats, mais aussi par des séminaires, des conférences et d’autres types de manifestations. Il est développé en lien avec les observatoires existants sur les territoires du Grand Paris et de la région (Observatoire foncier, Observatoire du logement et de l’habitat…) et les trois laboratoires associés à l’École d’Urbanisme de Paris:

Rechercher sur le site :