Coordination urbanisme-transport dans le Grand Paris

Recherche postdoctorale d’analyse des dispositifs de coordination urbanisme-transport autour des gares du Grand Paris Express

frise rouge frise rouge frise grise









L’articulation entre l’urbanisme et les réseaux de transports collectifs se trouve plus que jamais au centre des préoccupations et des attentes des acteurs de l’aménagement et des transports.

Ce renouvellement des doctrines urbanistiques s’est accompagné d’un foisonnement de nouveaux outils d’action publique élaborés par les institutions étatiques, les gouvernements métropolitains ou les collectivités locales afin de favoriser la coordination urbanisme-transport

En Ile-de-France, l’aménagement des gares et des quartiers de gare du futur métro automatique a donné lieu à la mise en place de « comités de site », qui visent à surmonter la pluralité des maîtrises d’ouvrage et des opérateurs et à construire les accords sur la base desquels les acteurs s’appuient pour mettre en œuvre l’action collective.

Depuis novembre 2019, Matthieu Schorung a rejoint la Chaire Aménager le Grand Paris en tant que postdoctorant hébergé au LVMT sur la question de la coordination urbanisme-transport dans le Grand Paris.
L’objectif de cette recherche postdoctorale est double. D’une part, il s’agit d’interroger l’existence, la forme et le rôle de ces dispositifs de coordination urbanisme-transport dans l’anticipation et dans la préparation par les acteurs locaux de l’arrivée du Grand Paris Express. D’autre part, la recherche interrogera le rôle de ces dispositifs de coordination dans la mise en œuvre des opérations d’aménagement.

Cette recherche s’appuie également sur des mémoires d’étudiant.e.s réalisés sur la même thématique.

Matthieu Schorung, docteur en géographie de l’Université Paris-Est, a soutenu sa thèse de doctorat en juillet 2019 sur le transport ferroviaire et la grande vitesse aux Etats-Unis (Titre de la thèse : « Le transport ferroviaire de passagers aux Etats-Unis entre conflictualités institutionnelles, processus de territorialisation et ancrage métropolitain »). Ses travaux s’inscrivent dans les domaines de la géographie et de l’aménagement-urbanisme autour des grands projets d’infrastructures, de la grande vitesse ferroviaire, de la territorialisation des infrastructures de transports et de la coordination urbanisme-transports.

Rechercher sur le site :