Ateliers pédagogiques

Mises en situation professionnelle des étudiants, qui travaillent collectivement pendant plusieurs mois sur une commande réelle passée par un organisme extérieur à l’École d’Urbanisme de Paris

frise rouge frise rouge frise grise









Ateliers 2019-2020

Atelier : « Zone Gallieni, une zone commerciale en mutation. »

Commanditaire : CDC Habitat

En partenariat avec Séquano Aménagement, Est Ensemble et la commune de Bondy.

Commande : Neuf étudiant.es du Master PROMU ont étudié le projet de reconversion du secteur commercial situé entre le canal de l’Ourcq et l’avenue Gallieni (Ex-RN3) à Bondy (Seine-Saint-Denis).

Le secteur devra accueillir 4000 habitants (2000 logements) à l’horizon 2030, dans un quartier mixte conservant une part importante de commerces. L’objectif de l’étude est dès lors de comprendre dans quelles conditions cette nouvelle population va pouvoir être accueillie dans ce site riche de potentialités, mais marqué par sa monofonctionnalité, sa dépendance à l’automobile et de fortes nuisances.

Les étudiant.es ont dégagé plusieurs points importants dont :

  • Le fait que les conditions d’habitabilité demeureront difficiles malgré les futurs projets d’aménagement
  • Une inadéquation des objectifs de planification dans la configuration du site qui implique d’ajuster les orientations programmatiques et stratégiques en termes de densité, d’équipements, de modèle économique (notamment des « boites à chaussures » actuelles), etc.

Consulter la synthèse de l’atelier

Atelier : « Les stratégies d’installation et de circulation des investisseurs culturels, sportifs ou de loisirs dans les projets XXL des franges métropolitaines »

Commanditaire : SPL Air217

Commande : Cet atelier de Master 2 DETER analyse ces stratégies pour 6 cas d’étude franciliens de « sites XXL » (de grands tènements fonciers), en dégageant notamment les critères d’implantations, les modalités de circulation et de mise en concurrence des projets.

La synthèse augmentée conclut sur les enjeux d’aménagement pour la Région Ile-de-France dans les franges métropolitaines.

Consulter la synthèse de l’atelier

Atelier « Gares du Grand Paris Express »

Partenariat entre la Société du Grand Paris, l’Apur et l’Ecole d’Urbanisme de Paris

Résumé : Cette note porte sur les mutations résidentielles dans deux quartiers de gare du Grand Paris Express, Saint-Maur – Créteil et Champigny Centre, tous deux situés sur la ligne 15 sud, 5 ans avant l’arrivée du nouveau métro.

La note cherche à répondre aux questions suivantes : quels logements sont produits, quelles densités, quelles typologies, avec quelles ambitions architecturales, urbaines et environnementales, par quels opérateurs et à quel prix ? En soulignant le poids de la construction de logement en dehors des opérations d’aménagement, ce sont les questions d’équilibre habitat-activités, de besoin en équipements et en espaces verts et l’animation des rez-de-chaussée qui sont posées.

La note est le fruit d’un partenariat entre la Société du Grand Paris, l’Apur et l’Ecole d’urbanisme de Paris. Elle repose sur un travail mené par des étudiants dans le cadre d’un projet de recherche de la chaire Aménager le Grand Paris qui vise à analyser l’impact du projet de transport sur l’évolution des territoires urbains de la métropole.

Consulter la note de l’atelier

Ateliers 2018-2019 sur les projets XXL

Atelier 1 : « le récit du projet, entre prospective, vision et marketing territorial »

Commanditaire : la SPL Air 217

Commande : Cédés par l’Armée à la collectivité locale (Coeur d’Essonne), les 300 hectares de l’ex Base aérienne de Bretigny ont fait l’objet d’une action à la fois volontariste et pragmatique de reconversion et de développement, conduite par la SPLA créée à cet effet, Air 217. Autour du fil rouge du développement culturel, ce projet d’aménagement XXL a vu se multiplier et se concrétiser les implantations (événementiel, activités économiques et maintenant agriculture et transformation…), ce dans un contexte territorial, aux franges de la métropole, « entre ville et campagne » qui n’allait pas de soi. Les acteurs locaux et particulièrement les aménageurs souhaitent combiner ce pragmatisme avec une mise en perspective plus stratégique afin de garantir la montée en puissance de ce projet, sa réussite dans la durée  et son inscription territoriale, à toutes les échelles, du local au métropolitain.

L’objectif de cet atelier, auquel ont participé 7 étudiant.es du parcours « développement des territoires » du master 2 de l’EUP, a été d’imaginer la forme et le contenu de ce que pourrait être le « récit du projet », c’est à dire le support de son explicitation (sens, portée, effets attendus…) à destination des différents usagers du territoire, aux différentes échelles. Cette commande est porteuse d’innovation en ce qu’elle consiste à inventer ce récit, comme un hybride entre trois figures connues des aménageurs et acteurs territoriaux : celles de la prospective (scénarios…), celle de la vision (futur souhaitable) fondatrice d’un projet de territoire et celle du marketing territorial.

Atelier 2 : « Les projets d’Aerolians »

Commanditaire : Grand Paris Aménagement

Commande :  Situé sur la commune de Tremblay-en-France, aux portes de l’aéroport Paris /Charles-de-Gaulle, le projet Aérolians constitue la dernière opération d’envergure aux portes de l’aéroport Paris /Charles-de-Gaulle. L’aménagement d’un terrain de 198 hectares permettra l’installation de 850 000 m² d’activités (PME-PMI, logistique, bureaux, hôtellerie…). Les aménageurs souhaitent combiner ce raisonnement international avec des actions destinées à mettre en cohérence le projet avec le contexte local afin de permettre son inscription territoriale, à toutes les échelles, du local au global.

Les objectifs de cet atelier, auquel ont participé 6 étudiant.es du parcours « environnement » du master 2 de l’EUP, ont été :

  • d’appréhender les échelles multiples du site et ses contraintes propres
  • de concevoir l’intégration des dimensions environnementales, économiques et sociales du projet dans un contexte territoriale en grande mutation ;
  • de contribuer à la conservation du potentiel agricole du territoire

Synthèse de l’atelier

Ateliers 2017-2018 sur les APUI

Atelier « Pôle Gare Ardoines »

Commanditaire : l’Établissement Public d’Aménagement Orly-Rungis-Seine Amont

Commande : Neuf étudiant.es du Master PROMU ont examiné le positionnement du pôle Gare Ardoines, qui a fait l’objet d’un appel à projets Inventons la Métropole du Grand Paris. L’objectif était d’établir de manière spécifique et prospective les conditions de sa mutation, et notamment de celle de la halle SNCF, pour laquelle 100 000 m2 d’immobilier tertiaire sont prévus. En parallèle de la proposition retenue à l’issue de la consultation Inventons la Métropole du Grand Paris, l’ambition était également de réfléchir à  l’attractivité du site et du programme, et à la méthodologie de mise en œuvre du redéveloppement urbain du site.

Cela s’est traduit notamment par  le fait :

  • d’appréhender les échelles multiples du site et ses contraintes propres ;
  • de concevoir l’émergence progressive d’une opération dont le contenu et les équilibres sont encore mouvants et au sein d’un environnement urbain en grande mutation ;
  • d’interroger le modèle de développement et la pertinence du positionnement programmatique actuel de l’appel à projets Inventons la Métropole du Grand Paris dans un contexte métropolitain notamment marqué par la surproduction attendue en termes d’immobilier tertiaire, entre autres autour des gares du Grand Paris Express.

Consulter la synthèse de l’atelier

Atelier « Inventons la métropole du Grand Paris et innovations économiques »

Commanditaires : Établissement Public Foncier d’Ile de France et Caisse des Dépôts et des Consignations

Commande : L’objectif de l’atelier organisé avec les étudiant.es du Master 2 DETER a été de comprendre les articulations entre l’évolution des activités économiques et des réponses immobilières, à travers l’analyse des projets lauréats d’Inventons la Métropole du Grand Paris. Les enjeux liés aux activités et au développement économique en contexte métropolitain ont été abordés par des questionnements croisés sur la nature de l’innovation économique des projets et des réponses immobilières, ainsi que sur l’évolution des modèles économiques et des manières de faire.

Entre octobre 2018 et mars 2019, deux ateliers d’étudiants de master 2 ont été organisés autour des questions de développement des projets XXL en frange métropolitaine.

Rappel du principe : les ateliers constituent des mises en situation professionnelles pour les étudiant.es de Master 2. Organisés par groupes (8 à 10 participant.es), les étudiant.es travaillent pendant plusieurs mois (entre octobre et mars) sur une commande réelle passée par la formation avec un organisme (collectivité, agence…).

Consulter le rendu de l’atelier

Rechercher sur le site :