Recherches étudiantes sur le Grand Paris

Concours de mémoires de Master 2

Consultez les résultats du premier concours de mémoires des étudiant.e.s de Master 2 de l’Ecole d’Urbanisme de Paris (promotion 2018-2019) !

frise rouge frise rouge









La Chaire a organisé en septembre 2019 son premier concours visant à récompenser et à valoriser un mémoire rédigé par un.e étudiant.e inscrit.e en Master 1 à l’Ecole d’Urbanisme de Paris (EUP) au cours de l’année 2018/2019, et portant sur une thématique en lien avec la production urbaine dans le Grand Paris.

L’expérience a été reconduite début 2020 avec le concours de mémoires de Master 2 de l’Ecole. Huit étudiant.e.s ayant soutenu leur mémoire en septembre 2019 ont candidaté jusqu’au 6 décembre 2019 (Anouk Bélinguier, Elsa Bortuzzo, Noémie Carric, Adrien Colle, Maxime Desclos, Thibaud Gobert, Anne Laure Nesi, Hamza Tlamsani) :

Exemples de thématiques en lien avec la production urbaine dans le Grand Paris dans ce concours :

  • La définition de l’intérêt général dans les procédures foncières du Grand Paris Express
  • La mise en œuvre de stratégies d’intervention sur les copropriétés dégradées
  • Le rôle des infrastructures portuaires et de la logistique fluviale dans la métropole
  • La controverse sur l’opportunité de réaliser le CDC Express
  • La mise en œuvre d’une démarche territoriale d’économie circulaire
  • La mise en œuvre d’une démarche d’urbanisme transitoire sur des espaces ferroviaires vacants
  • Les enjeux de l’intégration des matériaux de réemploi dans un nouveau projet de construction publique
  • Les outils et politiques publiques d’accession aidée à la propriété (cas de l’Organisme de Foncier Solidaire)

Ces dossiers ont été examinés par un jury mixte composé :

  • D’enseignants-chercheurs de l’EUP : Gwendal SIMON et Sonia GUELTON ;
  • De professionnels expérimentés parmi les partenaires de la Chaire : Charlotte GIRERD et Xavier TOTAIN (SNCF Immobilier), Franck BALTZER (Etablissement Public Foncier d’Ile de France), Lise MESLIAND et Simon D’ANNUNZIO (Linkcity), Arnaud TRECOUR (SPL Air217).

Comme pour le concours de Master 1, le jury a décidé de classer les mémoires en combinant deux principes :

  • Les attendus académiques objectivés par une grille d’évaluation (qualité de la problématisation, des données et de la méthodologie, de la présentation du document et de la restitution des résultats) ;
  • La capacité à faire écho et à alimenter l’analyse de la production urbaine dans le contexte du Grand Paris.

En ayant apprécié dans l’ensemble que tous les mémoires répondent aux attendus académiques, le jury s’est interrogé sur le lien avec l’activité pratique des étudiants (stage ou en apprentissage). Les mémoires valorisent en effet différemment leur expérience. Le jury a porté son attention sur le travail de recherche de matériaux originaux et sur la façon dont l’étudiant rend compte et valorise ces matériaux pour leur donner un sens plus général en termes scientifiques.

Après avoir remarqué la diversité des thèmes des mémoires qui portent tous sur des sujets importants dans l’actualité du Grand Paris et reflètent les préoccupations de la Chaire, le jury a distingué 3 mémoires et une mention spéciale. Le prix a été remis le 6 mars 2020, lors de la cérémonie de remise de diplômes de l’École, en présence de son co-directeur Taoufik SOUAMI.

de gauche à droite : Sonia Guelton, Adrien Colle, Thibaud Gobert, Hamza Tlamsani, Anouk Bélinguier.

1er Prix de la Chaire : Anouk BéLINGUIER

Son mémoire intitulé « L’Organisme de Foncier Solidaire parisien : quelle politique publique de l’accession aidée à la propriété ? », réalisé sous la direction de Camille Gardesse dans le parcours « HRU – Habitat et Renouvellement Urbain », a recueilli l’unanimité des voix du jury.

Le jury a estimé que ce mémoire aborde un sujet d’actualité dans sa dimension technique mais avec une certaine distance, et une entrée problématique originale (politique) bien expliquée et argumentée.  Le jury a aussi apprécié une bonne écriture fluide et compréhensible par un non spécialiste. La lauréate reçoit ainsi un prix de 500€ décerné par la Chaire.

Télécharger le mémoire

Télécharger la synthèse (4p)

2ème Prix de la Chaire : Hamza TLAMSANI

Le mémoire d’ Hamza Tlamsani, réalisé sous la direction de Martin Vanier dans le parcours PROMU (Programmation Urbaine), portait sur « le rôle de l’Aménageur dans l’élaboration et la mise en œuvre des stratégies d’intervention sur les copropriétés dégradées. Etude de cas : La copropriété de « Garges Nord » et les copropriétés du « Bas Clichy ». Les examinateurs ont jugé que ce travail rend compte d’un « vrai effort » et d’une implication de l’étudiant sur un « sujet difficile et important », avec un argumentaire bien mené et un travail de « recherche précis ». Une meilleure hiérarchisation dans les propos parfois très hétérogène aurait toutefois été appréciée.

Télécharger la synthèse (4p)

3ème Prix de la Chaire : Adrien COLLE

Le troisième prix est attribué à Adrien Colle pour son travail intitulé « « Faire la ville sobre dans la ville dense. Le cas de la démarche « Métabolisme Urbain » sur le territoire de Plaine Commune », réalisé sous la direction de Yoan Miot, dans le parcours DUI (Développement Urbain Intégré). En soulignant la « complexité » et l’« importance » d’un tel sujet, le jury a apprécié les capacités de démonstration et l’apport « riche » de l’étudiant. Les examinateurs auraient apprécié de voir davantage approfondis les aspects économiques et opérationnels, même si le jury reconnaît la difficulté d’accès à ces données.

Télécharger le mémoire

Télécharger la synthèse (4p)

Mention spéciale du jury : Thibaud GOBERT

Enfin, le jury a distingué par une mention spéciale le mémoire de Thibaud Gobert :  « Les enjeux de la pérennisation d’un ouvrage fluvial : L’estacade EOLE au service de la logistique urbaine ». Ce travail réalisé sous la direction de Patrick Nierat (Parcours TM – Transport et Mobilité) est distingué pour ses qualités « très opérationnelles ». La posture de l’étudiant (lier travail académique et attentes opérationnelles) se reflète dans la synthèse qui ouvre sur des propositions prospectives appréciées du jury. Toutefois, le traitement restreint de la problématique sur le plan urbain et le format (proche d’une étude) expliquent cette « mention spéciale ».

Télécharger la synthèse (4p)

Forts du succès de ces premières éditions du concours de mémoire étudiant de Master 1 et Master 2, la Chaire renouvellera l’expérience pour la promotion 2019-2020, dès septembre 2020. Le règlement, les modalités et les documents du concours 2018-2019 sont disponibles sur la page du prix des mémoires de la Chaire.

Rechercher sur le site :